Hommage à Jetsun Pema

Hommage à Jetsun Pema

Présidente d’honneur de l’association

 

Lors de l’arrivée de Sa Sainteté le Dalai-Lama et de sa famille en Inde (par exil le 10 mars 1959), la première urgence à ses yeux fut celle de s’occuper des enfants. Il chargea donc sa sœur aînée, Tsering Dolma La, de cette mission.

Jestun Pema La
Jetsun Pema prend le relai de sa soeur décédée : Tsering Dolma La
Durant quatre années, elle s’occupa des enfants, se faisant aider par quelques Tibétaines et donnant le maximum d’elle-même. Hélas ! Tsering Dolma La fut si dévouée, qu’elle en négligea sa santé personnelle et décéda rapidement d’une grave maladie.

C’est à cette époque que Jetsun Pema La, sa sœur d’environ vingt ans sa cadette, prit le relais à la demande de Sa Sainteté. Elle allait trouver là sa vocation qui lui permettrait de consacrer sa vie entière à celle des enfants.

Les conditions de survie de l’époque étaient très précaires. Quelques maisons avaient été construites, pour protéger les enfants, mais les moyens manquaient cruellement. L’éducation scolaire était donnée dans la nature, aucun bâtiment ne pouvant accueillir les premiers élèves, faute de moyens; les petits, quant à eux, restaient sous la surveillance affective de jeunes femmes ou de femmes plus âgées. Les Tibétains continuaient à affluer, toujours plus nombreux, et Jetsun Pema La fut vite débordée. L’urgence était de créer une école pour les enfants, de leur donner une éducation en tibétain, afin que soit perpétuée leur culture et préservée leur identité. Cette école allait en réalité devenir un village, accueillant et créant ainsi une sécurité pour l’avenir des orphelins, et un toit de vie et d’amour pour tous les enfants tibétains. Afin de concrétiser ce projet, elle écrivit à plusieurs de ses amis, à l’étranger, pour leur demander une aide financière. Ce fut là la source d’une merveilleuse action qui allait vite prendre naissance et permettre la réalisation de ce qui allait devenir les « Tibetan Children’s Village » (T.C.V).

Jestun Pema La
Jetsun Pema La, une femme d’action

Il fallait une organisation sans faille et Jetsun Pema La se révéla une femme d’action, se dévouant corps et âme à son projet, et à ces enfants qui, grâce à elle, devenaient les graines de l’avenir, l’espoir du Tibet. Commençant à travailler dès l’aube, se couchant alors que le soleil l’était lui-même depuis plusieurs heures, elle n’a eu de cesse de se battre pour que ces petits, qu’elle considérait comme les siens, puissent avancer dans la vie.

La pérennité de l’éducation et de la culture tibétaine était assurée. Elle connaissait chaque dossier, chaque enfant, et s’attardait toujours pour lui donner le meilleur d’elle-même à travers le travail qu’elle fournissait, mais aussi en lui offrant sans compter, l’affection et l’attention dont il avait besoin.

Au fil des ans, des associations s’organisèrent de par le monde et vinrent soutenir l’œuvre magnifique mise en place par celle que les enfants devaient appeler plus tard « Amala », « Maman » en tibétain. Chaque enfant eut bientôt son parrain qui lui assura financièrement son éducation, sa nourriture et ses soins médicaux et avec lequel il échangea courriers, dessins, photos.

Les années ont passé. Quarante ans et plus. Les Tibetan Children’s Village se sont multipliés dans toute l’Inde et assurent, grâce à la méthode Montessori choisie par Jetsun Pema La elle-même, une autonomie et le sens des responsabilités dès le plus jeune âge.

Jetsun Pema La se consacre aujourd’hui à la construction de la première université tibétaine, en Inde du Sud, à Bangalore.

Jestun Pema La
Jetsun Pema La, dite “Amala ”

“ Puisse cet attachement sincère et profond que nous vous portons, chère Amala, être le témoin sans faille de notre gratitude. Vous dire « merci » semble si petit, presque dérisoire en comparaison de l’œuvre magnifique que vous avez réalisée pour notre bien-être, pour notre avenir, pour la préservation de notre identité et de notre culture si précieuses. Ce que nous ressentons est ancré à jamais au fond de notre cœur et les mots ne sont pas assez forts pour vous remercier. Que nos mains soient affectueusement unies aux vôtres et qu’elles vous assurent ainsi que nous sommes prêts à reprendre le flambeau, grâce à la belle énergie que vous avez su nous transmettre.

Merci, Ama Jetsun Pema La, merci, du plus profond de notre cœur.

Les enfants de l’Espoir. ”

Hommage en chanson de Penpa Tsering


Texte original (en tibétain)

Chanson tibétaine pour Jetsun Pema

“Ama Jetsun Pema”


Alors que je vivais en exil
Comme un orphelin noyé dans sa tristesse
Oh, Ama Jetsun Pema
Vous m’avez aimé et vous avez pris soin de moi
Comme une vraie Maman

Vous êtes la Mère de ce monde
La plus bienveillante de toutes
Nous, les enfants du Tibet, nous avons reçu
Cette vie d’espoir
Par la grâce de votre gentillesse
Ama Jetsun Pema

Oh, Ama Jetsun Pema
Nous, les enfants tibétains, nous éprouvons une profonde gratitude
Et beaucoup d’amour pour votre infatigable dévouement
Pour notre bien-être à tous
Oh, Ama Jetsun Pema
Vous êtes une Maman d’amour
Une Maman pleine de gentillesse pour nous

Votre naissance sur le Toit du Monde
Est notre grande chance
Jusqu’à aujourd’hui, vous avez toujours pris soin
Du bien-être de quantité d’enfants tibétains

Vous êtes la Mère de ce monde
La plus bienveillante de toutes
Nous, les enfants du Tibet, nous avons reçu
Cette nouvelle vie d’espoir
Par votre grâce, Maman,
O Maman !

Pour que vos vœux s’accomplissent
Nous, les enfants du Tibet, n’oublierons jamais
Votre gentillesse et nous souviendrons de vous
Toujours avec tendresse
Vous êtes la Mère de l’Amour
La Mère de la gentillesse pour nous tous
Ama Jetsun Pema